Club alisitt de Rabat et Salé

Un espace de rencontre des lauréats de l'Institut Supérieur International du Tourisme de Tanger
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 OMT, Baromètre mondial du tourisme, 29 juin 2007

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
am3doure



Masculin
Nombre de messages : 108
Age : 55
Localisation : Rabat
Date d'inscription : 25/06/2007

MessageSujet: OMT, Baromètre mondial du tourisme, 29 juin 2007   Sam 21 Juil - 22:30

Forte croissance du tourisme mondial en 2007 avec une augmentation de 6% entre janvier et mai soit 15 millions d'arrivées de plus qu'en 2006




L'année 2007 a commencé à une meilleure cadence que prévu pour le tourisme mondial. De janvier à fin avril, les arrivées de touristes internationaux ont augmenté, dans le monde entier, de plus de 6 %, atteignant 252 millions, ce qui représente 15 millions d'arrivées de plus qu'à la même période en 2006. C'est ce qu'annonce le dernier numéro du Baromètre OMT du tourisme mondial.

L'Asie-Pacifique (9 %) enregistre la plus forte croissance, suivie de l'Afrique (8 %), du Moyen-Orient (8 %) et de l'Europe (6 %). Bien que, pendant les quatre premiers mois de 2007, les arrivées dans les Amériques connaissent la croissance la plus lente (4 %) des régions du monde, ce résultat est très positif puisqu'il est le double des 2 % prévus.

Certes, les résultats en question sont limités aux premiers mois de l'année et, en général, la croissance tend à se ralentir lors de la haute saison classique de l'hémisphère nord mais l'OMT est sûre que, pour l'ensemble du monde, il sera atteint en 2007 une croissance dépassant la prévision de 4 %, à moins d'événements négatifs imprévus pendant le restant de l'année.

Selon le Secrétaire général de l'OMT, Francesco Frangialli, « cette forte croissance met en évidence la relation de plus en plus importante entre le tourisme, le changement du climat et la réduction de la pauvreté. La croissance responsable et durable du secteur touristique se traduira par des exportations et des emplois pour l'ensemble de l'économie mondiale et, en particulier, dans les pays les plus pauvres, mais il faudra l'équilibrer avec des mesures efficaces pour réduire l'empreinte carbone du secteur.

Conscients du problème, nous avons mis en marche un programme pour étudier les moyens d'aider le secteur à atteindre le bon équilibre dans les années à venir. Pour amorcer sérieusement ce processus, nous et le Programme des Nations Unies pour l'environnement, nous comptons sur le sommet de Davos en octobre, qui bénéficiera du soutien du Forum économique mondial. »

Moteurs de la croissance du tourisme

Plusieurs facteurs favorables ont contribué à la croissance enregistrée au premier quadrimestre de cette année. Ils continueront probablement à la soutenir tout au long des mois à venir.

Le maintien de la prospérité mondiale a été, sans conteste, l'un des principaux facteurs. Les marchés émergents ainsi qu'en général, les économies en développement et, en particulier, celles d'Asie ont encore connu une robustesse extraordinaire.

Dans le même temps, en Europe continentale et surtout en Allemagne, la croissance économique repartait de façon encourageante. Avec l'augmentation du revenu disponible et des facteurs comme le développement continu des compagnies aériennes à bas prix, qui permettent de voyager à une part plus importante de la population, le tourisme international paraît sur la bonne voie pour enregistrer une nouvelle année de croissance supérieure à la moyenne.

M. Frangialli fait remarquer que « la reconnaissance grandissante de la contribution du tourisme à la croissance économique et à la création d'emplois signifie que les gouvernements nationaux, tout spécialement ceux des pays en développement, lui accordent de plus en plus d'attention.

L'augmentation des investissements dans l'infrastructure, le marketing et la promotion, le développement des marchés intérieurs, la libéralisation du transport aérien, les progrès de la coopération intrarégionale et la multiplication des partenariats public-privé sont des facteurs clés qui contribuent à l'expansion de l'activité touristique. »

Résultats par région du monde

Quoique l'Europe (6 %) soit la région du monde la plus visitée et aux destinations le plus évoluées, ses taux de progression des arrivées en 2005 et 2006 n'étaient pas loin de la moyenne mondiale. Cette progression s'est poursuivie avec encore plus de vigueur au cours des quatre premiers mois de 2007 grâce à l'essor persistant de l'économie mondiale, essor que l'Europe partage maintenant plus clairement, avec des taux de croissance du PIB sensiblement plus élevés dans la zone euro.

L'Asie-Pacifique (9 %) se distingue comme la région du monde aux meilleurs résultats au premier quadrimestre de 2007, confirmant ainsi qu'elle est un des moteurs de l'expansion du tourisme international. L'augmentation la plus forte du nombre d'arrivées est enregistrée par l'Asie du Sud (12 %), tandis que l'Asie du Sud-Est et l'Asie du Nord-Est (toutes deux 9 %) maintiennent leur croissance saine de 2006. Seule l'Océanie (2 %) va à l'encontre de la tendance générale.

Les Amériques (4 %) commencent 2007 en multipliant par deux les résultats de l'ensemble de l'an dernier. Cette région bénéficie du comportement exceptionnel de l'Amérique centrale (7 %) et de l'Amérique du Sud (9 %) et, en particulier, des résultats de l'Amérique du Nord (4 %) qui dépassent déjà de loin la croissance de 1 % de 2006. Cette tendance n'est toutefois pas omniprésente. Pendant la période considérée, les Caraïbes (- 2 %) sont la seule sous-région du monde à enregistrer une baisse, reflet de l'impact de la diminution des arrivées en provenance des États-Unis dans beaucoup de ses destinations.

Les résultats préliminaires des quatre premiers mois de 2007 indiquent une progression plus forte qu'escompté des arrivées de touristes internationaux au Moyen-Orient (8 % contre 6 % en 2006), des destinations comme l'Égypte (14 %) affichant une croissance extraordinaire. Cependant, cette tendance pourrait encore varier car les données disponibles restent limitées.

L'Afrique poursuit sa forte croissance (8 %), quoique à un rythme légèrement inférieur à celui de l'ensemble de 2006 (10 %). Pour ce continent, les perspectives à court terme semblent tout à fait à la hausse. L'optimisme se répand en particulier en Afrique subsaharienne, où l'accent est mis de plus en plus sur le développement des ressources humaines et des produits pour aider le tourisme à mieux contribuer à la réduction de la pauvreté.

Perspectives

La confiance dans les perspectives du tourisme, évaluée par l'enquête auprès du groupe d'experts en tourisme de l'OMT, est plus grande qu'elle ne l'était depuis septembre 2004, année record. Comme la croissance de l'économie devrait être proche de 5 % en 2007 et de nouveau en 2008, qui serait la cinquième année consécutive de croissance supérieure à la moyenne sur le long terme, la prospérité renforcée est certainement une des principales raisons de ce degré élevé de confiance.

L'Europe comme l'Amérique du Nord se rapprochent de leur haute saison, ce qui explique aussi en partie cet optimisme. Compte tenu des perspectives économiques actuelles de l'Europe et du monde, sans parler de l'enthousiasme des consommateurs pour les voyages, il n'y a pas lieu de s'attendre à un brusque ralentissement, au cours des tout prochains mois, de la croissance du tourisme international à destination de l'Europe.

Rien d'étonnant à ce que les Caraïbes et une partie de l'Amérique du Nord s'inquiètent à propos de la saison 2007 des ouragans et au sujet de l'incertitude de l'évolution de la Western Hemisphere Travel Initiative (WHTI).

En Asie et dans le Pacifique, les perspectives sont prometteuses pour le deuxième quadrimestre. Pour l'Afrique, elles paraissent aussi à la hausse, tandis qu'au Moyen-Orient, elles varient énormément d'un bout à l'autre de la région. Néanmoins, même si le Moyen-Orient connaît des tensions considérables, il fait preuve jusqu'à présent d'une forte élasticité, comme le démontrent les bons résultats de 2006 et des premiers mois de 2007 dans des destinations telles que l'Égypte, la Jordanie et les pays du Golfe.

N.B. : les estimations régionales et sous-régionales des résultats du tourisme international pendant la période janvier-avril 2007 ont été faites par l'OMT pour son Baromètre du tourisme mondial à partir des données de plus de cent vingt pays de destination de tous les continents, parmi lesquels toutes les grandes destinations touristiques.

comm@unwto.org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.zorkani.uniterre.com
 
OMT, Baromètre mondial du tourisme, 29 juin 2007
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les enjeux de l’industrie touristique haïtienne
» UNE TOUTE PETITE EXPLICATION SUR LA DEMISSION D'ALAIN JUPE !
» King of the Ring - 24 juin 2007
» WWE RAW - 11 juin 2007
» Fatal 4 Way - 20 juin 2010 (Résultats)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Club alisitt de Rabat et Salé :: Le tourisme dans le monde :: La tendance mondiale du tourisme-
Sauter vers: